FED à Saint Ouen

Mieux Vivre à Saint Ouen, pour nous contacter, appellez nous au 06 58 55 59 82

Présidence de l'UDI : Morin et Lagarde au second tour (article extrait du journal Libération)

A CHAUD

Yves Jego est éliminé de la compétition pour la présidence du parti centriste, suite à un vote des militants.

Hervé Morin, président du Nouveau centre et Jean-Christophe Lagarde, député-maire de Drancy (Seine-Saint-Denis), se disputeront la succession de Jean-Louis Borloo à la tête de l’UDI. Jeudi soir, la commission nationale d’arbitrage et de transparence, présidée par le sénateur centriste Jean-Léonce Dupont, a proclamé les résultats du premier tour de cette élection interne à la formation de centre-droit regroupant notamment l'UDI et le Parti radical.

Jean-Christophe Lagarde, ancien vice-président du Nouveau centre, arrive en tête avec 35,94% des voix suivi par Hervé Morin avec 31,50% des suffrages avec un écart d’environ 700 voix entre les deux hommes. Yves Jégo qui avait formé un ticket avec la sénatrice de Paris Chantal Jouanno arrive en troisième position avec 21,5% des voix. Le quatrième candidat, Jean-Christophe Fromantin, député-maire de Neuilly (Hauts-de-Seine) n’a que 11,1% des voix des 16000 votants sur les 28 305 adhérents de l’UDI.

«Septimana Horribilis», «semaine horrible» a twitté, hier soir, Yves Jégo à l’annonce des résultats. En tout début de semaine, celui qui assurait l’intérim de Jean-Louis Borloo, apprenait, en effet, qu’il faisait l’objet d’une enquête préliminaire après un signalement de la Haute autorité pour la transparence de la vie publique sur son patrimoine. Hier le député seine-et-marnais constatait, amer, «la perte d’influence et l’affaiblissement du Parti radical. L’esprit de Jean-Louis Borloo ne soufflera plus à l’UDI».

Septimana horribilis…

Celui qui était le favori de Jean-Louis Borloo dans cette compétition détient désormais une des clefs du second tour de ce scrutin qui se déroulera du 27 octobre au 3 novembre prochain. «Les réflexes traditionnels des chapelles centristes, les manœuvres et un déploiement de moyens considérables, mettant en cause jusqu’à ma probité, ont joué pour contrer le projet d’indépendance et de renouveau dont nous étions porteurs», poursuit le candidat défait qui, jusqu’à présent, n’a rien laissé filtrer de ses intentions pour le second tour. «Avec ce résultat, l’UDI se trouve réduit au seul Nouveau centre d’Hervé Morin qui lui-même roule désormais pour Bayrou», commentait un proche d’Yves Jégo. Accusant un léger retard sur son adversaire Jean-Christophe Lagarde, Hervé Morin appelait dès jeudi soir à la mobilisation des abstentionnistes.

Auteur :Christophe FORCARI

Article extrait du journal "Libération"

Pour pouvoir visualiser cette article sur le site de Libération cliquez sur ce lien

Présidence de l'UDI : Morin et Lagarde au second tour (article extrait du journal Libération)
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article