FED à Saint Ouen

Mieux Vivre à Saint Ouen, pour nous contacter, appellez nous au 06 58 55 59 82

Le conseil régional d’Ile-de-France déménagera à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis

Le conseil régional d’Ile-de-France déménagera à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis

La région Ile-de-France va quitter Paris pour la Seine-Saint-Denis. Valérie Pécresse, la présidente (Les Républicains) du conseil régional, doit l’annoncer officiellement ce vendredi 1er juillet. « Tous les éléments sont réunis pour que le futur hôtel de Région soit implanté, dans un futur proche, à Saint-Ouen », écrit Mme Pécresse dans un mail adressé ce vendredi matin aux agents de la collectivité que Le Monde s’est procuré.

« Le site de Saint-Ouen, écrit-elle, réunit le plus d’atouts : proximité des transports en commun, en particulier de la future gare du Grand Paris, tissu économique et culturel dynamique, sécurité de l’environnement, projet architectural… Nous allons pouvoir concevoir un hôtel de région moderne, beau, confortable et spacieux », poursuit-elle dans ce courriel.

Deux autres villes de la petite couronne avaient été retenues aussi par la région pour accueillir le siège de la région : Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne) et Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). La CGT avait émis récemment « des réserves très sérieuses » sur le site de Saint-Ouen, en raison de « la proximité immédiate d’une usine d’incinération des déchets et de la centrale de chauffage urbains fonctionnant au charbon ».
Patrimoine de 250 millions d’euros

Ce déménagement permettra de réaliser « des économies considérables », indique la région. Ses locaux sont actuellement disséminés sur quinze sites en Ile-de-France dont sept hôtels particuliers au cœur de Paris. Ce patrimoine est estimé à 250 millions d’euros. La région loue également plusieurs immeubles dans la capitale pour 26 millions d’euros de loyer par an. L’ensemble des bâtiments occupés représentent 64 456 m2, dont 33 353 m² appartiennent à la région qui compte les vendre.

Le déménagement est prévu d’ici à la mi-mandat, dans trois ans. Il permettra de regrouper tous les sites actuels des services de la région – plus d’une dizaine – et quelque 2 000 agents au même endroit, avec une surface nécessaire évaluée à 49 000 m2.

Mme Pécresse avait pris l’engagement de déménager pendant la campagne des régionales. Le choix de la Seine-Saint-Denis est « symbolique », souligne son cabinet, de la volonté de « d’un rééquilibrage à l’est » de l’action régionale.

Le Monde

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article